Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2012

L'horizon, c'est ce soir

Ce n'est pas une phrase de mon invention, c'est celle d'Alexandre Jollien à la fin du documentaire qui filme la rencontre qu'il a faite de Philippe Pozzo di Borgo chez celui-ci au Maroc. Je vous invite à voir cette émission en replay sur Arte si vous en avez la possibilité. Ca s'intitule "De chair et d'âme". Le titre est parfait car il est beaucoup question des deux.

"L'horizon, c'est ce soir", c'est une des plus simples expressions que j'aie jamais entendue et pourtant, je la ressens comme profondément apaisante comme tout ce qui est vrai. Une pépite, en quelque sorte. Mais comme toutes ces expressions simples qui veulent dire beaucoup, il y a le risque de les vider de leur essence en les banalisant. On pourrait même en faire un titre d'émission, c'est bien la preuve qu'on peut tout dénaturer. C'est comme le fameux vers "un seul être vous manque et tout est dépeuplé". On l'a entendu à toutes les sauces, vu sur la moindre carte postale évoquant la séparation, peut-être mis en épitaphe. C'est le destin des grandes idées d'être banalisées. A nous de réentendre leur vérité, peut-être en allant tout seul dans son coin à la source.

Ainsi, en ces temps de calme et de repos, je vous invite à regarder De chair et d'âme et à lire (ou relire) Les méditations poétiques de Lamartine.

Les commentaires sont fermés.